L’annonce faite à Mari(on)

L’annonce faite à Mari(on)

C’était un dimanche (jour du seigneur, celui où on mange des patates au beurre)…

Cela faisait déjà une dizaine de jours qu’une petite voix de buisson ardent résonnait dans ma tête.

Allez tu le sais bien ce qui se passe. Allez ma grande, il n’y a aucun symptôme mais tu le sais bien… Tu attends quoi ? Qu’on t’envoie un biker blond bouclé avec deux ailes tatouées entre les omoplates pour te faire une annonce…

Pour dire vrai cela ne m’aurait pas déplu…

Alors non, je n’attendais pas d’archange parce que je sais bien qu’il ne cause qu’à celles qui n’ont jamais fauté… J’ai d’ailleurs découvert que ce genre d’annonce divine n’était pas si rare. Sarah, l’épouse d’Abraham, et Elizabeth, la cousine de Marie, avaient également eu le droit à leur petit sms d’annonciation.

Bon revenons à nos brebis égarées. Faute d’archange Gabriel, trop occupé à peigner ses plumes, nous avons opté pour une annonce plus médicale et un peu moins spirituelle.

En ce dimanche soir estival, notre TGV entre en gare de Montparnasse (avec les réglementaires 40 min de retard) et il nous reste 15 minutes pour remonter le quai et braquer la pharmacie de la gare ouverte jusqu’à 20h. Alors que les choses soient claires, autant je suis foncièrement contre l’ouverture des magasins le dimanche, autant à cet instant, je suis prête à faire un cambriolage dans la première pharmacie qui se trouve sur mon chemin. Les pronostics sont les suivants : monsieur parie sur un petit oui à 3% et quant à moi je ne cherche qu’à confirmer quelque chose que je sais/sens déjà.

Et nous voilà tout penauds à demander à demi-mot un lot de deux tests de grossesse à la pharmacienne. Oui, dans ma tête ça s’achète par deux… on ne sait jamais si le premier ne marche pas…

Le trajet du retour est long, mais long, incroyablement long…. j’ai l’impression que le bus fait exprès de ralentir. D’ailleurs c’est moi ou il fait une marche arrière.

Une fois arrivés, je vous passe les détails, même ces messieurs ont une vague idée du fonctionnement d’un test clairement bleu… Vous noterez qu’il est tout de même curieux d’apprendre une nouvelle qui va faire basculer votre vie à jamais avec trois gouttes de pipi sur un bout de plastique…

La notice est formelle, le résultat peut mettre 3 minutes à s’afficher. C’est ce que j’explique à monsieur qui est parti faire la vaisselle. Les assiettes n’auront jamais autant brillé…

La réponse ne mettra pas 3 minutes mais 30 secondes à s’afficher et ne laisse aucune place au doute. Je vous dirais bien que nos coeurs ont battu la chamade mais non. Ils ont littéralement explosé dans nos cages thoraciques respectives. Vous savez ces moments où personne ne parle parce que les mots ne servent à rien.

Au bout de quelques minutes, le cerveau s’oxygène à nouveau et nous retrouvons l’usage de la parole. Enfin, l’usage de la parole c’est vite dit, le cerveau a grillé quelques neurones au passage ce qui provoque un bug interne. Je repète en boucle : « Non mais c’est dingue. P***** c’est pas vrai ! Non mais c’est pas vrai. P***** c’est dingue » vous noterez la variante….

un peu comme Janice, vous vous souvenez de Janice bon et bien pareil…

Je vous épargne l’annonce aux futurs grands-parents auxquels nous envoyons une photo du test « C’est un thermomètre ??? ». Alors non, j’aurais pu prendre ma température avec mais le résultat m’aurait envoyé directement aux urgences… S’en suivent des cris dans le combiné du téléphone qui résonnent encore dans les murs de l’immeuble.

Puis l’annonce aux amis et collègues. Je choisis de l’annoncer assez tôt. Si les choses prennent une tournure moins heureuse, je ne souhaite pas cacher l’évenement.

Et depuis ?

Et bien depuis un peu plus de 5 mois se sont écoulés, une cuisine a été montée, des rayons bodies et pyjamas ont été dévalisés, une future big mama a été médicalement arrêtée. Il ne reste plus qu’une chambre à préparer…

Et là je vous vois venir… ah mais c’est pour ça… elle va nous faire un blog de grossesse/maman/recette de purée bébé/pétition pour la crèche…. Alors non ce n’est pas le but. Ne nous voilons pas la face, il y aura forcément des articles qui entreront dans la catégorie Big Mama mais pas que…

Alors je vais m’engager dans la dernière ligne droite de cette grossesse (celui qui a inventé cette expression n’a jamais été enceinte… on marche de plein de manières mais certainement plus en ligne droite) avec à mes côtés le co-fondateur de notre futur(e) héritier(ère). Vous ne pensiez tout de même pas que je vous révèlerai son sexe… non mais. Par contre je peux vous donner les prénoms. Melania si c’est une fille et Donald si c’est un garçon… Allez quoi dédramatisons ce ne sont que des prénoms…

Nous n’attendons pas de miracle, d’ailleurs la maternité ne dispose d’aucune étable… nous souhaitons juste que tout se déroule le plus sereinement possible. Si elle/il accepte de patienter jusqu’à la date fatidique, nous nous réjouirons alors pour une autre raison qu’un nouveau président fraîchement élu…

 

la dernière écho… on voit bien son petit coeur non ??… Comment ça il est pas normal ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *